fbpx

UN PORTUAIRE DIRECTEUR GENERAL

Monsieur Mohamadou Gassimou a été nommé Directeur Général de l’Office Céréalier comme par un décret présidentiel du 5 novembre 2020.

Mohamadou Gassimou,leDirecteur Adjoint de la capitainerie duPort Autonome de Doualaété recruté le 18 mars 1994 comme cadre sous la dénomination Office Nationale des Ports du Cameroun (ONPC). Ce prince du Lamidat de Rey Bouba, travailleur assidu et dévoué, a été témoin de toutes les mutations qu’a connues l’Office National des Ports du Cameroun (ONPC) sur les berges du Wouri à Douala, jusqu’à l’avènement du sigle Port Autonome de Douala (PAD) le 15 août 1999.  Pendant vingt-six ans dans cette entreprise, il a occupé plusieurs postes de responsabilité, entre autres, Directeur Commercial et Marketing, Chef de Département de la Communication et des Relations Publiques, Attaché à la Direction Générale. Quelques temps après sa prise de fonction, le nouveau Directeur Général du Port Autonome de Douala fit de lui le Directeur Adjoint de la Capitainerie. Pendant son séjour à ce poste, Mohamadou Gassimoubrillera par son dynamisme. Ses collaborateurs retiennent de lui des valeurs d’éthique, de pédagogue, de gestionnaire et de travailleur acharné. Honorable Mohamadou Gassimou a par ailleurs cumulé deux mandats de Député de la nation de 2002 à 2013. Autant de valeurs positives incarnées qui ont certainement orienté le choix de Son Excellence Paul BIYA sur ce modeste prince de Rey Bouba qui va désormais présider aux commandes de l’Office Céréalier de Garoua. Bien avant son départ, il avoue avoir beaucoup appris et retenu de son ex patron CYRUS NGO’O. Surement il fera bon usage de ces atouts dans ses nouvelles fonctions de Directeur Général de l’Office Céréalier de Garoua.

II remplace Gilbert Gourlemond, qui a occupé le poste de Directeur Général depuis 1975.

L’Office céréalier est l’élément principal du dispositif de lutte contre la famine dans les trois régions septentrionales du Cameroun, où le climat est rude et la consommation des céréales une véritable habitude alimentaire.

L’Office céréalier est un organisme d’État qui a été créé par décret n° 75/1975 du 21 juin 1975 et réorganisé par décret n° 89/1806 du 12 décembre 1989. Il a pour mission d’intervenir sur les marchés des zones productrices et consommatrices de céréales en vue de créer un stock régulateur et de sécurité alimentaire permettant de stabiliser les prix d’une campagne à l’autre, afin de lutter contre la famine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *